7.781 personnes déférées, 42 220 personnes secourues par les sapeurs… : Le Ministère de l’Intérieur tire un bilan positif de l’année 2023

Date:

Le Ministre de l’Intérieur, Sidiki Kaba a décoré 90 des agents de son département pour services rendus à la nation. Ils ont reçu des médailles dans différents ordres nationaux.

Cette distinction qui a été faite dans la pure tradition républicaine a enregistré la présence de l’administration territoriale. Les gouverneurs, les préfets et les sous-préfets, la police, les sapeurs-pompiers et le personnel du ministère de l’Intérieur ont été honorés.

Par la voix du Secrétaire général du ministère qui a tiré un bilan élogieux de leurs actions durant l’année 2023, les agents se sont félicités de ces missions accomplies avec honneur. 

A l’entame de son discours, le Secrétaire Général du ministère, Alioune Aïdara Niang s’est incliné devant la mémoire des agents disparus. C’est la par la suite qui a dressé le bilan des réalisations de leur département ministériel en 2023. 

« L’analyse de la position géostratégique du Sénégal montre que notre pays est exposé à diverses menaces à la fois non conventionnelles, hybrides et multiformes, à la criminalité transnationale organisée, au blanchiment des capitaux, au trafic de drogue, à la délinquance transfrontalière, à la migration irrégulière et aux infractions ayant comme support les technologies de l’information et de la communication », expose Alioune Aïdara. Face à ces défis caractéristiques d’un monde en perpétuelle évolution, poursuit-il, le Ministère de l’Intérieur s’est résolument engagé, à travers une démarche d’anticipation, à construire la réponse sécuritaire adaptée à travers une chaîne de solidarité dans laquelle chaque maillon contribue à la solidité de l’ensemble.

Afin d’assurer davantage la sécurité aux Sénégalais, le département a procédé au recrutement de 2674 personnels de police, de 3000 Policiers adjoints volontaires dans le cadre du Programme d’urgence pour l’Emploi et l’insertion des Jeunes (XEYU NDAW GNI). En plus du recrutement, il y a eu la construction de casernes et de commissariats de police (Camp GMI à Mbour ; le Commissariat de Biscuiterie), la réhabilitation des Commissariats de Matam et de Mbacké, l’acquisition de 265 d’engins roulants dont des camions de transport de troupes, des Boxers, des Pick-up double et mono cabine, des berlines, des 4X4 station wagon.

11.929 infractions, 7.781 personnes déférées 

Tous ces efforts soutiennent la montée en puissance progressive de la police tant dans son organisation institutionnelle qu’opérationnelle voulue et décidée par son Excellence Monsieur le Président de la République Macky Sall. Ces investissements ont impacté positivement le travail de la police. La preuve, au titre de la lutte contre la délinquance et la criminalité : 11 929 infractions constatées dont celles contre les personnes et les biens ont été dénombrées,  7781 personnes déférées au parquet dont 314 étrangers pour diverses infractions. A cela ajoutons 5548 accidents constatés dont 3024 matériels, 2375 corporels et 159 mortels ; 260 482 pièces saisies afférentes à la conduite des véhicules, 13 848 véhicules et 37 983 motos mis en fourrière.

S’agissant de la lutte contre le trafic de drogues, 792 personnes ont été interpellées dont 645 sénégalais, 111 étrangers et 36 de nationalités inconnues, occasionnant 489 saisies de drogues (chanvre indien, haschich, cocaïne et crack).

La lutte contre l’émigration clandestine 

Au chapitre de la surveillance migratoire, il convient de noter que la Police nationale a interpellé 14. 141 individus et déféré au parquet 418 personnes. Elle a également arraisonné 25 pirogues. Par ailleurs, dans un contexte de recrudescence de l’émigration irrégulière avec son corollaire de pertes en vie humaines, la Stratégie nationale de lutte contre la Migration irrégulière (SNLMI) au Sénégal assortie de son plan d’actions opérationnel a fait l’objet d’une validation politique, le 27 juillet 2023.

Alors pour ce qui est des dérives et arnaques du net, la Division spéciale de Cyber sécurité a procédé au démantèlement de plusieurs réseaux de cyber délinquants. Au total 2734 affaires ont été constatées donnant lieu au déferrement de 240 personnes dont 181 Sénégalais. « Il est de notoriété publique que les technologies de l’information et de la communication jouent un rôle extrêmement important dans notre dispositif de riposte sécuritaire national », a fait savoir Alioune Aïdara Niang. 

Par conséquent, la mise en place du Centre de Recueil et d’Enregistrement des Données et Informations Policières (CREDIPOL), a permis d’enregistrer 6918 affaires, 9828 faits et 18 764 personnes.

Par ailleurs, ce Centre a mené, entre autres, en 2023, des activités telles que la signature de la Convention d’interconnectivité entre le BCN INTERPOL et le CREDIPOL permettant l’accès au réseau I-24/7 d’INTERPOL, l’enregistrement et le traitement dans la base de données des premiers procès-verbaux des commissariats centraux de Thiès et Kaolack, la mise en application de la fonction « METABASE », afin de procéder à des analyses plus approfondies de certaines données de police enregistrées dans le SIPAO  ainsi que la mise en place d’un FIREWALL/PAR-FEU pour le contrôle d’accès et la connexion par VPN des sites distants. 

 « Ces efforts louables traduisent l’engagement et le dévouement des hommes et des femmes de la Police nationale qui, nuit et jour, assurent la sécurité des personnes et des biens au péril de leur vie », souligne le Secrétaire Général du ministère de l’Intérieur. 

Au passage, il a informé que tenant en compte de l’impérieuse nécessité d’organiser la réponse de l’Etat en cas d’attaque terroriste, le Cadre Interministériel de Coordination des Opérations de Lutte antiterroriste (CICO), organe dédié travaille à doter le Sénégal d’un référentiel stratégique encadrant l’action des services de l’Etat.

A ce titre, conformément à son plan d’actions, plusieurs activités, études, exercices de réflexions ont été organisés au courant de l’année 2023. Il cite  l’organisation du premier séminaire international du Projet CT-Public Space à Dakar, le démarrage de l’étude sur le projet de décret sur les infrastructures, activités et ressources d’importance vitale, la révision et le partage du concept d’opération du CICO avec toutes les parties prenantes, la conduite et la coordination des exercices dans le cadre de l’entraînement conjoint des unités d’intervention spécialisées. 

Le CICO a également organisé des ateliers portant sur l’interopérabilité des unités d’intervention spécialisées, les investigations terroristes, l’élaboration de la stratégie de prévention et de lutte contre le terrorisme, le renforcement des capacités au profit des opérateurs d’infrastructures d’importance vitale.

Modernisation des équipements des sapeurs-pompiers

Le secrétaire général du ministère s’est également félicité du fait que l’année 2023 est fortement marquée par la poursuite de la montée en puissance de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers (BNSP), tant dans le maillage du territoire en termes d’équipement de matériels de lutte contre les incendies et les secours à victimes que de moyens de lutte contre les inondations.

En 2023, la BNSP a réceptionné, dans le cadre du programme NAFFCO, 163 engins d’incendie, 179 véhicules de secours à victime, 57 engins spéciaux, 105 véhicules d’intervention légers, 37 véhicules d’assistance à personnes et 11 véhicules de commandement. 

A travers le Ministre Sidiki Kaba, l’ensemble du personnel du Ministère de l’Intérieur particulièrement la BNSP, témoigne une entière satisfaction au Président de la République pour les efforts d’équipements inédits qui font d’elle (BNSP) la structure de défense civile la mieux équipée d’Afrique.

Ce renforcement exceptionnel de ses capacités opérationnelles a permis à la BNSP d’effectuer, entre le 1er janvier et le 30 novembre 2023, 51 774 sorties, assurant la prise en charge de 44. 508 victimes dont 42 220 sauvées.

Concernant les accidents de la circulation, 20 011 interventions ont été effectuées permettant de sauver la vie à 30. 993 personnes.

S’agissant de la lutte contre les inondations, le dispositif de pompage mis en place avant le début de l’hivernage a traité 478 sites permettant de libérer 280 établissements scolaires, 569 habitations, 437 axes routiers, 130 établissements recevant du public, installations classées et bâtiments administratifs, 65 quartiers, 28 ateliers divers, 17 lieux de culte et 11 postes de santé.

Participant à l’effort national de lutte contre la migration irrégulière, la BNSP a secouru et assisté 3. 493 migrants.

Au chapitre des libertés publiques, les chiffres fournis sont aussi encourageants. Les statistiques des trois premiers trimestres de l’année 2023, font ressortir 7752 déclarations de manifestations et réunions publiques enregistrées, 64 déclarées irrecevables, 7688 déclarées recevables , 7478 tenues et 210 interdites, soit un taux d’interdiction de 2,73 %.

Sur le contrôle de légalité des actes transmis par 601 collectivités territoriales, les représentants de l’Etat ont contrôlé durant les trois premiers trimestres de 2023 un total de 3342 actes.

Concernant la régularisation de la situation administrative des chefs de villages officiels, 972 arrêtés de nomination ont été approuvés en 2023.

Soucieux des conditions de vie et de travail des chefs de circonscription administratives, le Chef de l’Etat a renouvelé la totalité des véhicules de fonction, engagé la construction de sphères administratives dans les régions. Il en est de même pour la réhabilitation de certaines Préfectures et Sous-préfectures.

S’agissant des foyers religieux, les autorités administratives territoriales et les services centraux du Ministère de l’Intérieur notamment, la Direction de l’Administration générale et de l’Equipement, la Brigade Nationale des Sapeurs Pompiers et la Direction de la Protection Civile ont constamment apporté l’accompagnement et le soutien du Ministère du département.

Animé par 340 partis politiques légalement constitués, expression de la vitalité de notre démocratie, l’espace politique national, accoutumé à des rendez-vous électoraux réguliers, s’apprête à vivre tout prochainement l’élection présidentielle du 25 février 2024.

L’organisation de ce rendez-vous majeur confirmera à notre pays son statut de vitrine de la démocratie en Afrique.

Les intervenants ont rassuré que les grandes administrations électorales du Ministère de l’Intérieur, notamment la Direction générale des Elections, la Direction générale de l’Administration Territoriale, la Direction générale de la Police Nationale, la Direction de l’Automatisation des Fichiers et les Chefs de Circonscription Administrative s’engagent solennellement à relever le défi de l’organisation avec zéro retard et zéro faute.

Faudrait-il aussi le rappeler que la DAF a produit 39.3367 Cartes nationale d’identité et 41.0292 passeports ordinaires. Ces réalisations enregistrées par le département ont été conduites par des hommes et femmes très engagés, motivés et imbus des valeurs de la République.

Ces bons obtenus enregistrés en 2023 et comme ceux antérieurs valent la décoration de ces hommes et femmes de ce département ministériel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGEZ L'ARTICLE !

Abonne toi !

spot_imgspot_img

Articles Populaire

VOIR PLUS D'ARTICLES
Related

Manifestations : Ce que l’on sait sur la mort de l’étudiant de l’Ugb

  Un mort a été déploré à l’Université Gaston Berger...

Urgent-La voiture de Papa Samba Sène, PDG du journal « L’Évidence », incendiée

De violentes manifestations à Dakar et à l'intérieur du...

Concertation avec les centrales syndicales des travailleurs: L’intégralité du discours du Premier Ministre, Amadou Ba

In extenso, l’intégralité du discours du Premier Ministre, Amadou...

Hommage poignant de Nottingham Forest à Cheikhou Kouyaté : Brassards noirs en mémoire de son père

Le milieu de terrain Cheikhou Kouyaté, champion d'Afrique avec...